Valeurs & déontologie

Mes valeurs :

Bienveillance : vous le méritez !

Confidentialité : votre sécurité

Authenticité : c’est dans la vérité que l’on avance

Intégrité : Aligner paroles et actes, être congruent

Confiance : mutuelle, car le coaching est une alliance

Ecologie : agir en préservant l’équilibre, en vous et autour de vous

Dans le cadre de votre coaching je m’engage à mettre en oeuvre tout mon savoir-être et mon savoir-faire, ainsi que tout mon talent d’écoute.

déontologie :

Art. 1 – Exercice du coaching

Le coach s’autorise en conscience à exercer la pratique du coaching, à partir de sa formation, de son expérience et de sa supervision initiale.

Art. 2 – Confidentialité

Le coach s’astreint au secret professionnel et s’engage à respecter la confidentialité sur le contenu de ses échanges avec la personne coachée.

Art. 3 – Supervision établie et travail sur soi

L’exercice professionnel du coaching nécessite une supervision qui est assurée en individuel ou en groupe par un ou des pairs qualifiés.
Le coach atteste d’une démarche de travail sur lui-même approfondie, achevée ou en cours, ce travail étant bien distinct de sa formation.

Art. 4 – Formation professionnelle

Le coach a reçu une formation professionnelle initiale théorique et pratique de haut niveau apte à créer une compétence d’exercice du métier de coach. Il s’engage à mettre à jour ses connaissances, et les approfondir, en participant à des sessions de formations spécifiques, des conférences, et des colloques organisés par sa profession.

Art. 5 – Respect des personnes

Conscient de sa position, le coach s’interdit tout abus d’influence.

Art. 6 – Refus de prise en charge

Le coach peut refuser une prise en charge de coaching pour des raisons propres à l’organisation, au demandeur, ou à lui-même. Il indique dans ce cas un de ses confrères.

Art. 7 – Lieu de coaching

Le coach se doit d’être attentif à la signification et aux effets du lieu de la séance de coaching.

Art. 8 – Responsabilité des décisions

Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au coaché.

Art. 9 – Demande formulée

Toute demande de coaching lorsqu’il y a prise en charge par une organisation, répond à deux niveaux de demande : l’une formulée par l’entreprise et l’autre par l’intéressé lui-même. Le coach validera la demande du coaché en accord avec toutes les parties.

Art. 10 – Protection des organisations

Le coach est attentif aux métiers, aux usages, à la culture, au contexte et aux contraintes de l’organisation pour laquelle il travaille.
Caroline Bacquaert n° siret 45341540800021